Escalade en Haute-Savoie
 

Falaise : LA CROIX DE FER

Intérêt : ***
Cadre : ****
Hauteur : 170 à 300 m
Rocher : Calcaire
Approche : 1 h 30 à 2 h
Altitude : 2300 m
Orientation : Sud à sud-ouest
Pluie (faible/forte) :  0
Période : Juin à octobre
Enfants : /
Topo : Vallée de l'Arve

Les voies sont majoritairement du style grande voies sportives, sur un calcaire généralement excellent, très beau et qui sèche vite. Attention quand même à la présence de résurgences juste après de grosses pluies, ou bien à la fin du printemps quand la neige fond en versant nord. L’ambiance est superbe : beaucoup de soleil, vue superbe et grand calme. Par contre, l’approche est longue et nécessite de la vigilance et de bonne chaussures, surtout en passant par Véran ou par Monthieu. Le soleil arrive vers 9 h, un peu plus tard dans Les gouttes du paradis où il reste très tard, exception à gauche du pilier (donc aussi dans la voie du pilier à partir de L3) où le soleil est nettement plus tardif.

Accès : Trois solutions :

• Par le refuge de Véran : de Saint-Martin-sur-Arve situé à côté de Sallanches mais rive droite de l’Arve, gagner les chalets du Grand Arvet (route de Reninges puis route de Crève Coeur) jusqu’au pont de Crève Coeur. Poursuivre jusqu’à l’alpage de Véran, à pied (1 h) ou en 4x4 (horaires réglementés l’été, se garer à côté du bassin à la sortie de la forêt). Possibilité de coucher au refuge du CAF de Sallanches, ouvert en juillet et août, voire début septembre. Continuer à pied le chemin passant à côté du refuge jusqu’à une bergerie, monter droit dans les pâturages en tirant à peine à droite jusqu’à atteindre une sente sur un éperon du terrain, par endroits très raide et exposée en cas de pluie, que l’on suit jusqu’à la paroi (1 h depuis le refuge). Pour gagner le pied de la pointe d’Aujon, traverser ensuite horizontalement à droite pendant environ 10 minutes. Variante depuis Véran : Suivre le sentier en direction de Monthieu. En amont de la «cheminée de Monthieu», avant que le sentier reparte vers le sud, partir en traversée à gauche dans des pentes d’herbes, en ascendance puis horizontalement jusqu’à la paroi, puis suivre une sente à bouquetin au pied de celle-ci au niveau du Chapeau Gaspard. Cet itinéraire est plus intéressant au retour si on veut éviter la descente très raide sous le pilier de la Croix de Fer (en cas de pluie ne pas traverser les pentes d’herbe trop bas). Dénivellation : +500 m depuis le refuge. L’accès au secteur Chapeau Gaspard se fait par cet itinéraire puis en remontant quelques gradins herbeux (deux plaquettes).

• Depuis Flaine par les rappels de Ni dieu ni maître pour le secteur «Croix de Fer» (Attention, névés en début d’été, matériel adapté indispensable) : Traverser Flaine par la première entrée, passer sous la falaise de La Cascade (dans le sens de la descente) et se garer un peu plus loin là où un chemin carrossable monte sur la gauche. Le remonter jusqu’à une bifurcation (sommet et départ de téléskis) où l’on prend le chemin de droite en direction des chalets d’Aujon. A peine plus loin, prendre le chemin de gauche (pancarte). On parcourt 100 mètres jusqu’à une nouvelle bifurcation. De là deux solutions :
- Prendre le chemin de gauche se dirigeant vers l’ouest jusqu’au sommet du téléski d’Aujon. De là, partir vers le sud en contournant au mieux des lapiaz pour arriver dans une grande combe à gauche d’une première barre rocheuse. La remonter en tirant à droite. Suivre des cairns vers l’ouest puis monter vers le sud sous la pointe d’Aujon pour passer dans une faiblesse de la deuxième barre rocheuse. On trouve une bonne sente qui longe vers l’ouest sous la dernière barre, jusqu’à la Croix de Fer. 1 h 15.
- Gagner les chalets d’Aujon puis se diriger vers le belvédère du même nom (sentier, pancartes, balisage rouge). Peu avant le belvédère, se diriger vers le sud en louvoyant dans les lapiaz jusqu’à trouver des cairns (sente marquée dans les parties raides). 1 h 30.
Pour atteindre les rappels dans Ni dieu ni maître descendre 10 m dans un couloir situé 20 m à l’est de la croix. Dénivellation : +650 m.

• Depuis Flaine par le vallon de Monthieu : Itinéraire intéressant surtout en passant par le téléphérique des Grandes Platières, ouvert en été (se renseigner sur les ouvertures). Gagner le col de Monthieu (à pied si le téléphérique est fermé en remontant les pistes sous la télécabine de l’Aup de Véran), suivre l’itinéraire vers Véran que l’on quitte à droite en amont de la «cheminée de Monthieu» en direction des falaises (raides pentes d’herbes puis une sente à bouquetin au pied de la paroi). Temps d’accès probable depuis le sommet du téléphérique des Grandes Platières : 1 h 30. Dénivellation : -450 m, +50 m. Au retour, remonter au col de Monthieu (+150 m) puis redescendre à Flaine (-600 m).

Nombre de voies : 10