Escalade en Haute-Savoie
 

Falaise : Pointe Dzérat

Intérêt : ***
Cadre : ****
Hauteur : 80 à 300 m
Rocher : Calcaire
Approche : 50 mn
Altitude : 2100 m
Orientation : Sud
Pluie (faible/forte) :  0
Période : Juin à octobre
Enfants : /
Topo : Bornes Aravis t1

Bornes Aravis

Paroi esthétique formée de trois piliers en excellent calcaire, très ensoleillée, où les cannelures sont nombreuses. L’escalade est en général très abordable et dans la plupart des cas bien équipée, la fréquentation est donc importante, il y a souvent plusieurs cordées par jour dans les voies. à fréquenter par beau temps pas trop froid et absence de neige dans l’accès (en général de juin à octobre voire novembre). Le rocher sèche presque partout vite après la pluie. à signaler la combinaison Les demoiselles du Grand Bo + Villards ladies + L’arête des diablotins = "La belle chevauchée"

Accès : Du col de la Colombière, où l’on se gare, suivre la direction des « grottes de Montarquis » jusqu’au au chalet de la Colombière.
Pour Les demoiselles du Grand Bo : Au chalet de la Colombière, suivre le sentier en direction du « lac de Peyre ». Après environ 25 minutes de marche depuis le parking, peu après une légère descente du sentier et juste après un virage à gauche (vers 1800 m d’altitude), partir à droite en traversée légèrement ascendante dans des pentes herbeuses et surtout des pierriers. En 10 minutes supplémentaires on arrive au pied de la voie, qui débute en bas d’un éperon situé à gauche de murs raides. Altitude du départ : 1870 m. Dénivellation +270 m.
Pour les voies de Kiq te ve à Le premier pilier : Suivre, au début, l’itinéraire pour Les demoiselles du Grand Bo mais continuer le sentier du lac de Peyre jusque vers 1970 m d’altitude. Le quitter vers la droite dans un virage à gauche du sentier, au niveau d’un grand chaos de blocs et de pierres. De là, suivre à droite un itinéraire cairné, qui mène au sommet de Les demoiselles du Grand Bo. Un peu avant ce petit sommet, monter un petit dièdre qui permet d’atteindre le couloir qui longe le pied de la face. Autre possibilité : suivre l’itinéraire ci-dessous puis longer le pied de la face à gauche de Bouquetin assassin, pas vraiment de sente mais du terrain assez raide et facile. Cette deuxième solution d’accès est moins rapide. Dénivellation +440 m.
Bouquetin assassin et plus à droite : Au chalet, poursuivre en direction des grottes. 300 m après le chalet et 50 m avant un énorme bloc, prendre à gauche un sentier tout d’abord parallèle au premier, qui s’élève ensuite pour traverser un pierrier puis monte un petit vallon (à l’approche du pierrier, ne pas suivre de sente vers le nord-est mais suivre le sentier qui tourne vers le sud-ouest, il revient 30 m plus loin vers le nord-est avant de traverser le pierrier). Aboutir en haut du vallon à un colu, marqué par un glissement de terrain. De là, poursuivre la sente vers la barre rocheuse jaunâtre, le sentier la contourne par la droite puis revient à gauche à son niveau (câble). 50 minutes. +340 m.

Descente : traverser à gauche horizontalement puis en descente dans un grand pierrier (cairns) jusqu’à rejoindre le sentier du lac de Peyre.
- Kiq te ve et Villards Ladies (en sortant au sommet) : Par la crête (un rappel), description dans le commentaire de Kiq te ve.
- Mauvaise vue et Le premier pilier : En rappel dans les voies puis par l’itinéraire d’accès.
- Bouquetin assassin et plus à droite : Du sommet des voies, traverser horizontalement vers la droite (monter un peu d’abord si nécessaire puis éventuellement descendre) jusqu’à atteindre une épaule. De là, descendre dans un couloir côté nord qui revient rapidement en direction de l’est. Suivre la sente qui descend à peu près directement puis traverse à droite puis descend à nouveau (câbles) jusqu’à atteindre un relais de rappel. Un grand rappel de 50 m amène presque au pied de Les gants rouges du cardinal (possibilité de deux petits rappels). De là, suivre la sente vers l’ouest puis vers le bas et reprendre l’itinéraire d’accès.
Si le couloir côté nord est enneigé, il est possible d’éviter ce passage par deux rappels  : de l’épaule, ne pas aller dans le couloir nord mais se diriger sur quelques mètres vers le sud, un spit avec maillon permet de s’assurer pour atteindre un relais sur broches avec chaîne (très proche du relais sur plaquettes de Les gants rouges du cardinal).Deux rappels permettent de récupérer la sente de descente (45 m puis 20 m). Il existe une autre ligne de rappel toute proche : de l’épaule, se diriger vers l’est, un spit permet de s’assurer pour accéder au relais visible plus bas. Deux rappels (le premier est très long) qui amènent moins bas que ceux de l’autre ligne.
Il est possible de descendre en rappel depuis le sommet de Tchao godillo. Cette solution n’est pas recommandée car elle n’est pas plus rapide et elle est dangereuse en cas d’affluence, du fait du risque de chutes de pierres, sans compter le risque non négligeable de coincer la corde.

Nombre de voies : 14