Escalade en Haute-Savoie
 

Anti Bio Tic

Falaise : Bionnassay
Cotation : 8a
Intérêt : ***
Type : Rési, conti
Longueur : 42 m
Dévers : 8 m
Equipement : Goujons 12 mm
Points : 14
Réalisations :  Plus de 2

Equipeur : David Caude

Première réalisation : Frédéric Gentet

L'avis d'un grimpeur : Une voie très longue qui se joue dans la première moitié. Belle gestuelle dans les crux. Il faut un peu de force et surtout gérer la succession de deux sections résistantes, physique puis plus à doigts, puis les derniers mètres de la voie encore fatiguants. Pour moi un 8a plutôt facile.

La première section crux est en bas : Bien que ça paraisse "martien" vu de loin, ce dévers très prononcé se monte bien sur grosses prises, c'est bien athlétique. Le crux est juste après, il y a deux méthodes, mais on arrive de toutes façons avec une bonne prise main droite à droite du spit, une mauvaise verticale à gauche et le talon droit crocheté. De là donc deux solutions :
- bloquer la verticale pour aller chercher une assez bonne épaule assez haute main droite (presque verticale), il faut bien verouiller le pied droit pour faire se mouvement, puis sortir les pieds et monter (il y a une corne inversée).
- dynamiser main droite à droite sur une petite verticale bidoigts qu'on peut arquer, laisser partir la jambe gauche puis dynamiser main gauche sur une bonne réglette oblique (celle que l'on prend main droite dans l'autre méthode). Cette méthode est légèrement aléatoire, il faut être bien concentré dans le deuxième mouvement dynamique, mais elle est moins physique. Il faut ensuite mettre les pieds à plat vers le spit et faire une fermeture.

Du 4ième au 6ième spit, c'est facile. Il faut bien se reposer même si ça n'est pas très confortable.

Ensuite vient le deuxième crux : section un peu plus difficile, en tous cas plus à doigts. Il faut d'abord aller un peu à gauche, puis aller chercher assez haut un peu sur la droite une arquée un peu en épaule, monter le pied gauche sur la marche, ouvrir le bassin au maximum pour se coller au rocher, fermer le bras et attraper une grosse verticale main gauche (variante avec le talon). Le clipage se fait à peine plus haut, soit en ayant remonté la main gauche plus haut sur la grosse verticale, soit avec la réglette près du spit. Ensuite : grosse verticale main gauche assez haut, inversée main droite. Ensuite soit une arquée main droite puis inversée pas bonne assez loin à gauche, soit aller de l'inversée main droite à celle main gauche (puis éventuellement faire glisser main droite plus à gauche). L'objectif ensuite est de monter pied droit haut sur un bon rectangle puis de prendre plus haut presque en croisé une mauvaise réglette qui se tient bien car on est posé sur le pied droit. Encore quelques mouvements et on atteint un repos sans les mains, à gauche.

De là quelques mètres faciles, passer quelques mètres en dévers sur de grosses prises, encore quelques mètres faciles puis plus raides, jusqu'au dernier dévers où il y a deux ou trois fermetures sur de bonnes réglettes (c'est pas du 2 !) puis l'arrivée au relais où il faut rester un minimum concentré !