Escalade en Haute-Savoie
 

Le dandy direct

Falaise : Salève Coin
Cotation : 8a
Intérêt : ****
Type : Conti, bloc
Longueur : 35 m
Dévers : 3 m
Equipement : Broches
Points : 10
Réalisations :  Plus de 2

Equipeur : Nicolas Schenkel

Première réalisation :

L'avis d'un grimpeur : Les trois premiers quarts de la voie se déroulent dans le Dandy des Gadoues, superbe 7c+ légèrement patiné. Les premiers mètres en traversée, assez faciles, sont communs à la très belle Saga du chablotin. On se repose autant qu'on veut avant d'attaquer les hostilités. Attention à ne pas traverser vers les plaquettes les plus à droite, il s'agit de Géant Jones, superbe 8a+. Une section de six mètres environ, résistante, légèrement déversante et technique (réglettes, verticales, inversées) amène à un vague repos. On part alors en traversée ascendante vers la droite, c'est moins difficile mais la fatigue se fait sentir. Le rocher devient vertical et on quitte alors la ligne originale pour partir tout droit. Deux ou trois petites prises permettent de mousquetonner. Le pas suivant, vers la gauche, est difficile. Il permet d'atteindre une petite écaille grâce à une verticale main gauche. Atteindre la petite réglette main droite, qui permet de mousquetonner le dernier point, demande encore de l'énergie. Nous voici au crux : Très petite réglette main gauche, prises de pied fuyantes, aller chercher une verticale main droite (très dur et aléatoire) puis traverser à gauche pour atteindre des inversées assez bonnes dans un désert de prises de pied. Quand on connaît, c'est fini, mais il reste encore un petit pas pour attraper une bonne réglette main gauche puis un bac main droite : toujours très technique sur les pieds. La fin et facile, mais le dernier point s'éloigne...

Chaussons très précis de rigueur.

Photo : Dans le Dandy des gadoues, la directe continue toujours tout droit jusqu'en haut.

Un peu plus de détails dans la sortie : Du repos, à l'endroit où l'on quitte le Dandy, attraper main gauche une écaille verticale au-dessus du point, puis une vague écaille cassée main droite avec un trou pour un doigt. Pied gauche en carre externe sur une autre écaille, main gauche sur une cupule rentrante avec deux ou trois doigts en arquée, monter pied droit sur une très bonne prise, se dresser et saisir une petite écaille verticale main droite. On mouquetonne. Verticale main gauche bien à gauche, genre croix de fer, changer de pied sur un petit creux afin de pouvoir poser pied gauche sur une assez bonne prise. Se dresser et croiser main droite sur un bidoigt dans une écaille (bien plus grosse que les précédentes). Main gauche en épaule sur une verticale plus basse que main droite, monter bien haut le pied droit sur une bonne adhérence, main droite sur une réglette rentrante qui permet de mousquetonner le dernier point. Main gauche bien à gauche sur une toute petite réglette verticale broute-doigts, pied gauche sur une réglette microscopique, remonter pied droit sur ce qu'on trouve et jeter main droite sur une verticale tout en partant en porte (il est plus facile de l'attraper avant de remonter pied droit mais dans ce cas on n'arrive plus à bouger). Remonter le pied droit dans la réglette de mousquetonnage, saisir en pincette main gauche bien à gauche le bord du petit toit, déplacer les pieds sur des inexistances (heureusement c'est moins raide) puis main droite sur une bonne inversée. Remonter pied gauche sur une des rares prises, bien se monter pour atteindre une bonne réglette bidoigt main gauche (la seule prise attrapable) puis l'assez bonne fissure main droite. Après c'est facile.