Escalade en Haute-Savoie
 

Dure étic

Falaise : Superbalmette
Cotation : 7c+/8a
Intérêt : ***
Type : Conti, rési
Longueur : 26 m
Dévers : 1 m
Equipement : Goujons 12 mm
Points : 12
Réalisations :  Plus de 2

Equipeur : Christophe Bressand

Première réalisation : Frédéric Gentet

L'avis d'un grimpeur : Très belle voie sur un rocher magnifique. En revanche le plaisir de la parcourir s'en trouve amoindri par le manque de nettoyage. Seul les prises nécessaire à l'enchainement ont été brossées. La voie se décompose en trois sections, la première, la plus dure, est assez bloc et nécessite malgré l'inclinaison (verticale) un bon gainage. La partie centrale doit valoir 7a+ et s'enchaine bien. Le final sur un crépi des plus affûté est de toute beauté. Cette portion est somme toute assez dure à lire et vous conduit au relais la peau des doigts bien aiguisée. La voie est assez longue et peut être classée dans les voies de conti.

L'avis d'un grimpeur : Le premier mur, vertical, est vraiment très beau et très dur. Le rocher y est peu sculpté, la plupart des prises sont verticales et ça manque de prises de pied. Pour moi, c'est vraiment dur sur sept mouvements consécutifs. En tapant des essais, j'y suis tombé plusieurs fois en effort de bloc ou en rési courte au niveau du 5ième mousquetonnage (les trois premiers, en bas, étant faciles). Une fois passé ce mur, on arrive à un repos total. Vu l'effort violent fourni juste avant, il vaut mieux vraiment y rester longtemps. Suivent deux sections moins dures mais fatiguantes séparées de bon repos, dont encore un repos total. Il faut encore bien décompresser sur le dernier repos car la dernière section à doigts dans le crépi final est éprouvante. Plusieurs grimpeurs y sont tombés avec les bouteilles. Quant à moi, une fois enchaînée le mur rési du bas, j'ai passé le haut sans trop de soucis.

La cotation est variable selon les grimpeurs : 7c+ annoncé à la première réalisation, plutôt 8a dans les répétitions suivantes. Le cotation initiale me paraît plus juste.