Escalade en Haute-Savoie
 

El diablo

Falaise : Anthon
Cotation : 8b
Intérêt : **
Type : Bloc
Longueur : 23 m
Dévers : 2 m
Equipement : Goujons 12 & 10
Points : 10
Réalisations :  2

Equipeur : Pascal Duverney

Première réalisation : Jean Rivière

L'avis d'un grimpeur : C'est une belle ligne malheureusement un peu bidouillée. Dommage que le relais ne soit pas 2 ou 3 mètres plus bas. Cette voie est située entre Hugo et Le vol de la corde noire.

Les 4 ou 5 premiers mètres sont violents. La première suspension sur réglette, au départ du sol, ça va encore. Le mousquetonnage du 2eme point est difficile. Pour aller au troisième, c'est vraiment dur et il faut bien se placer en utilisant la forme de dièdre. Pour aller au point suivant, c'est facile. On entre ensuite dans la dalle. La prise taillée doit être prise main droite (Ceux qui ont de très gros doigts auront du mal). Les mouvements suivants sont très esthétiques, en équilibre au bord d'un éperon. Une fois l'écaille verticale attrapée, c'est pas gagné pour aller mousquetonner vu la misère en prises de pieds et l'emplacement de la plaquette... Un mousquetonnage délicat avec joli vol à la clé, et on se demande si l'écaille est vraiment solide! J'ai trouvé deux positions pas trop nulles : Pied gauche dans la fissure et pied droit sur un petit gratton noir dans la dalle ou pied gauche très haut à gauche de l'écaille, presque en pied-main. On arrive ensuite facilement à une rampe de plats ou l'on se repose. De là deux solutions : Monter droit en utilisant une nouvelle prise taillée, mais il faut alors mousquetonner au niveau du mollet. Traverser horizontalement à droite : Plus dur mais naturel. Dans la deuxième solution, on traverse alors encore à droite vers l'énorme écaille sur laquelle on peut camper. Jusque là, ça doit valoir 7c+/8a Vient ensuite le bombé final. Du bout de colonette, il faut aller chercher vraiment très haut un bac. En jetant main droite en épaule, ça doit faire, mais il vaut mieux être grand. Mousquetonner, crisper main gauche une mauvaise réglette pour attraper un bidoigt taillé main droite. Il ne reste plus qu'un mouvement, mais là, j'ai rien capté. A priori il faut aller chercher main gauche très loin une verticale moyennement bonne, mais il n'y a rien de bon pour les pieds. Peut-être que l'équipeur a oublié de tailler la dernière prise.

L'avis d'un grimpeur : Mes méthodes dans la partie somitale :
De l’ébauche de colonnette, dynamiser main droite dans le gros trou en épaule (je prend la colonne en inverse main gauche). Prendre main gauche une réglette, monter pied droit sur une minuscule croûte puis dynamiser main droite dans le trou taillé. Ramener le pied gauche sur une  pente noircie et envoyer le pied droit très loin à droite sur une verticale qu’il faut griffer en gainant (c’est le crux).
Aller  chercher une petite réglette assez loin à droite, de la remonter le pied de 20 cm dans un petit trou, puis ramener main gauche dans le bi taillé.
Un grand mouvement à l’horizontale à droite permet d’ atteindre le gros bac sous le relais.
Concernant la cotation je pense à un bon 8b ou il faut de l’allonge. Malgré quelques larcins la voie est classe.