Escalade en Haute-Savoie
 

Gabuzo

Falaise : Pierre Taillée
Cotation : 8a
Intérêt : ***
Type : Rési
Longueur : 14 m
Dévers : 5 m
Equipement : Goujons 12 mm
Points : 8
Réalisations :  Plus de 2

Equipeur : Olivier Sans

Première réalisation : Rémi Duhoux

L'avis de l'équipeur : La beauté de cette voie vient de son homogénéité, tout en résistance sur «bonnes » prises (on y met toujours 4 doigts), du fait qu'elle est entièrement naturelle, et de la beauté du caillou et des mouvements. A sa décharge des résurgences tenaces en haut (mais c'est moins dur), une hauteur modeste, et un cadre austère. L'enchaînement à vue me paraît mutant, tant on croit voir des prises partout, alors que peu sont bonnes, et tant tout se complique avec les pieds mal placés.

Equipement rapproché.

Après avoir mis un simple mousqueton au premier point pour plaquer la corde, on attaque au second point le pas le plus dur. Bac main gauche, croisé main droite sur le plat vertical juste au dessus, et on envoie la main gauche loin vers le haut de la cannelure verticale (On peut préférer ne pas faire le croisé, mais prendre une épaule verticale main droite, rejoindre main gauche une verticale noire, envoyer main droite dans le haut de la cannelure verticale, et ramener main gauche au dessus). Il faut ensuite aller dans un bon trou loin à droite qui permet de clipper le 3ème point serein. Après avoir légèrement remonté la main gauche, on envoie main droite très haut dans la cannelure, index en bas, en verrou. Remontée de la main gauche en épaule inversée juste au dessus, placement du pied droit dans le bon trou, et on rejoint main droite les picots de la cannelure inclinée au dessus (on peut préférer relancer la main gauche vers cette prise). 4 ème point. Il faut alors prendre la bonne main gauche , une bonne inter horizontale main droite, lancer sur la rampe à droite, et ramener les deux mains. 5ème point. A partir de là c'est moins technique , toujours très beau, mais encore bien épuisant : on remonte la rampe (6ème point), on attrape un plat crochetant main gauche, des réglettes inter main droite et on relance sur une bonne grosse prise à droite. Un crochet de talon aide ici à clipper le 7ème point. Pas de problème pour aller au 8ème point, les prises sont bonnes mais souvent moites, on se refait, et on attaque le dernier pas dur : En tenant l'épaule main gauche (elle paraît fragile mais ça tient), on tire bien fort sur le talon droit pour bien envoyer loin la main droite. Un dernier effort permet de se jeter sur la chaîne, qui a la bonne idée de former une poignée comme il faut.