Escalade en Haute-Savoie
 

Gare au gourou

 puis 
Falaise : Les Tines
Cotation : 7c+/8a puis 8a+
Intérêt : ** puis ***
Type : Rési puis bloc
Longueur : 15 m / 28 m
Dévers : 2 m
Equipement : Goujons 12 mm
Points : 5 / 10
Réalisations :  Plus de 2 puis 2

Equipeur : Georges Brenas

Première réalisation : Georges Brenas

L'avis d'un grimpeur : Il me semble que ce fut mon premier 8a, même si la cotation actuelle serait plutôt 7c+ avec les méthodes optimisées. Bizarre car ça n'est pas mon style favori, qui est la continuité. Ce n'est pour autant pas du bloc, même si la voie est courte, car la difficulté est bien répartie malgré quelques repos.

Les deux premiers trous de départ sont souvent gras mais c'est peu gênant. Ils servent juste à attraper les prises, qui elles sont difficiles à tenir. Personnellement, j'utilise une réglette glissante main gauche et un monodoigt main droite, avec le pied droit sur une "bouse" (autre méthode en statique avec la réglette main droite et une verticale à gauche). Ce premier mouvement, bien violent, se fait en général en jeté main droite. Une petite fermeture amène à deux grosses réglettes sous un petit toit où on peut déjà se reposer un peu. La prise taillée à gauche est bonne mais le rétablissement n'est pas aisé. Il offre plusieurs méthodes. On peut à nouveau se reposer un peu sous le bombé supérieur. Le mouvement suivant est bien morphologique. Il est difficile, pour les non-grands, d'atteindre les deux larges réglettes. La suite est de toutes façons difficile car la prise suivante est éloignée et les prises de pied quasi inexistantes dans un dévers marqué. En 3 ou 4 mouvements, on effectue le rétablissement sur les réglettes. La fin est moins difficile intrinsèquement, mais dans l'enchaînement, c'est autre chose. Il y a au moins deux possibilités. J'ai choisi d'aller chercher un aplat invisible sur la gauche (mais j'ai désormais changé de méthode grâce à une lolotte salvatrice).

Cette voie est toujours sèche, même quand il pleut, mais les deux trous de départ sont parfois un peu trop humides.

La deuxième section (Gare au grand gourou 8a+), après le premier relais, est très belle et verticale : Un beau pas d'équilibre juste au-dessus du petit toit, un pas de bloc à doigt assez aléatoire, quelques mètres faciles puis une section résistante sur petites prises.