Escalade en Haute-Savoie
 

KO debout

Falaise : La Culaz
Cotation : 8a
Intérêt : *
Type : Bloc
Longueur : 20 m
Dévers : 3 m
Equipement : Goujons
Points : 8
Réalisations :  2

Equipeur : Pierre Brosseau

Première réalisation : Patrick Bérhault

L'avis d'un grimpeur : C'est une voie qui montre clairement les limites des voies taillées puisque la difficulté dépend de la grosseur de vos doigts. La voie est composée de deux sections blocs avec un repos total au milieu (coincement de genou). Dans la première section, on arrive rapidement sur deux trous taillés situés l'un à côté de l'autre. Curieusement, le mouvement suivant est loin et violent d'autant plus que le trou main gauche est difficile à verrouiller. Les petit(e)s sont obligés de remonter le pied droit au dessus de la marche ce qui rajoute clairement de la difficulté. On enchaine sur des règlettes jusqu'à un trou taillé main droite. De là, on va chercher une règlette main gauche, une verticale main droite et enfin un bac qui permet d'aller chercher les prises plates du rétablissement. Après le repos, une bonne épaule main gauche permet d'aller chercher deux trous verticaux en gardant les pieds sur la plateforme. On prend alors un trou vertical main droite en se mettant carre externe pied gauche pour aller chercher un trou taillé main gauche. Ce trou peut être pris avec l'annulaire et l'auriculaire si vous avez des gros doigts. De là, on va chercher assez loin une prise taillée main droite puis, en épaule une réglette assez bonne. Une carre externe pied droit permet alors d'aller chercher une réglette inclinée. Une bonne prise main gauche permet ensuite de mousquetonner tranquilement. Il est aussi possible de sauter le deuxième trou taillé de cette section en prenant main gauche une verticale sous le premier trou taillé main droite pour aller en épaule à la règlette main gauche. La suite ne présente aucune difficulté si ce n'est un pas technique en haut : en se décalant à droite avec les inversées, on arrive sur deux règlettes verticales qui permettent de se mettre en écart et d'attraper le plat et de ramener. Une main droite correcte permet ensuite de se rétablir.