Escalade en Haute-Savoie
 

Les coudes au zénith

Falaise : Bionnassay
Cotation : 8a+
Intérêt : ****
Type : Conti
Longueur : 36 m
Dévers : 7 m
Equipement : Goujons 12 mm
Points : 15
Réalisations :  Plus de 2

Equipeur : Frédéric Gentet

Première réalisation : Frédéric Gentet

L'avis d'un grimpeur : Superbe voie de conti, très longue avec une gestuelle variée. Une voie indécotable !

La section de rési la plus dure est en bas, ça finit par un pas presque bloc jusqu'à un repos assez bon sur deux bonnes prises, où ne s'attarde pas trop avant une autre section plus courte et moins difficile (7 mouvements). Nouveau repos meilleur, sur un bac. Une section encore un peu plus courte finissant par un pas malcommode amène au repos sans les mains mais pas très confortable ! On passe ensuite un petit toit fatiguant puis quelques mouvements un peu athlétiques jusqu'à un repos assez moyen. Nouvelle section résistante d'environ 10 mouvement (la deuxième section la plus difficile de la voie) à faire en étant bien fatiguée ! La fin est relativement facile.

L'avis d'un grimpeur : Pour moi, le plus dur a été d'enchaîner la première section jusqu'au premier crux. J'ai dû tomber au moins dix fois dans le jeté ou juste avant, alors que je ne suis tombé que deux fois plus haut, dans le deuxième crux.

Cette première section est de plus en plus résistante avec un petit pas de bloc en final (méthode jeté ou méthode statique avec un dur pas d'épaule). Ensuite, il faut gérer la conti avec des courtes sections rési ou un peu bloc séparées de bon repos. Le repos total nécessite un peu de souplesse pour bien en profiter ! Il vaut mieux y rester longtemps pour bien récupérer car après, le seul repos est très moyen ; on y arrive après une section d'environ 6 mètres soutenus, plus déversants, donc fatiguants ! Juste après vient le deuxième crux, assez long, avec une petite prise en final. Dans cette section, il faut bien optimiser, ne pas hésiter à faire plus de mouvements moins difficiles, éventuellement prendre des prises sans magnésie ou peu magnésiées. La fin est bien cool... à moins peut-être d'y arriver complètement "ouvert".

Bref, une superbe voie longue (plus de 80 mouvements), soutenue et variée et non traumatisante avec de nombreuses variantes de méthodes.