Escalade en Haute-Savoie
 

Play box

Falaise : Pas de l'Ours
Cotation : 8a
Intérêt : ***
Type : Rési
Longueur : 16 m
Dévers : 1 m
Equipement : Goujons 10 mm
Points : 6
Réalisations :   

Equipeur :

Première réalisation :

L'avis d'un grimpeur : Un très beau mur raide et compact, avec des trous écailles et réglettes. La ligne est verticale, avec passage d'un léger bombé. La première moitié, jusqu'au quatrième point, est assez facile (environ 7a) : Une escalade avec des prises assez grosses mais pas toujours franches. C'est au qutrième point que les difficultés commencent, une section d'une douzaine de mouvements : Un pas de bloc très à doigts et obligatoire avec de mauvais placements de pieds, permet d'atteindre un bon trou douloureux, bien haut dans le bombé. Les quelques mouvements suivants sont moins difficiles mais les bras sont mis à l'épreuve. On mousquetonne le cinquième point avant un nouveau pas de bloc, probablement un peu morpho, où un gros vol sans danger est possible. Il faut encore monter pour pouvoir mousquetonner le dernier point tout rouillé, presque inutile aussi haut placé.

Il est possible de monter une moulinette par la première longueur de Pleur de Taïka (la fissure en biais à gauche), un 7a vraiment pas facile avec un bon pas de bloc au départ.

L'avis d'un grimpeur : Pour moi, Playbox est tout d'abord un grand moment d'émotion. En effet comme beaucoup de chablaisiens, j'ai fait mes premiers pas d'escalade sur les dalles faciles du Biot, qui se trouvent à 20 mètres de là. J’avais 11 ans et j’allais m’émerveiller devant ce mur lisse et légèrement surplombant, en me demandant quel genre d’être humain pouvait bien grimper une paroi pareille. Alors la réalisation 15 ans plus tard de cette voie fut un grand moment d’émotion.

La voie part très fort. Environ 6b/c bloc, il faut partir avec le trou main gauche et aller à la grosse réglette main droite. On remonte la main gauche sur une réglette verticale quasi invisible à l’œil nu, pied droit en une sévère compression, envoyer main droite sur une amorce de bi-doigt, remonter pied gauche (très dur) s’allonger complètement à gauche sur une verticale intermédiaire, et se jeter au bon gros trou main gauche, qui se trouve au voisinage du deuxième point. Je conseille très fortement de pré-mousquetonner les deux premiers points, ça passerait en mousquetonant tout, mais cela obligerait à réaliser ce pas dur et aléatoire entre les premier et deuxième points.

La voie se calme ensuite un peu : environ 7a sur de beaux mouvements amples jusqu’à un repos exigeant sur les pieds. On part ensuite dans la deuxième section dur, avec le pas le plus dur de la voie un gros blocage bras droit sur une petite réglette, avec les pieds sur…rien ! On envoie sur un gros trou main droite un peu coupant. De là part une jolie section, de 4 ou 5 mouvements physique et technique, se terminant sur une décontraction exigeante. En traversant ensuite vers la gauche on attaque la dernière section dure, avec un pas d’allonge main gauche notable. Il est à noter que je n’ai pas de problème d’allonge mais que je suis tombé plusieurs fois pour cause de zippage de pieds.
A partir de ce moment, le vol devient vraiment effrayant car le point se trouve environ 2 m à votre droite.
Tant qu’on est dans le pas dur le vol un peu en pendule est bon. Ceux qui connaissent la voie apprécieront, je suis tombé dans la sortie du pas dur avec la prise qui se trouve sous le dernier point de la voie. Le dernier point se trouve 2 m à gauche et 3 m en dessous : j’ai dû prendre 10 mètres. C’est impressionnant mais sans danger.
Concernant l’aspect logistique, on peut monter par le 6b du Jeu de l’oie qui se trouve juste à droite et effectuer une traversée un peu délicate depuis le relais du Jeu de l’oie vers le relais de Playbox à gauche.
Je finirai en tirant un chapeau aux anciens et à Danone qui a planté des spits dans les années 80, sans même savoir si un truc pareil pouvait se grimper.

L'avis d'un grimpeur : Cette ligne est ultra majeure autant visuellement que pour les mouvements.
Le départ demande du calage mais en fait même si on a l'impression de ne rien comprendre au début, c'est bien cette section qu'on arrive à enchaîner le plus vite. On part avec un trou main gauche, une petite inverse main droite, (faut bouger les pieds mais dans quel ordre je ne me rappelle plus) on va chercher une petite arquée oblique main gauche. De là deux méthodes où on met pied gauche dans le trou de départ et on pousse en paume main droite sur un bac pour aller chercher une petite épaule inversée main gauche et pied main sur le bac ou on prend main droite un bidoigt arqué au dessus de ce bac, bouger les pieds et aller à l'épaule main gauche. Aprés on ramène main droite à côté de la main gauche et on va facilement au trou main gauche d'où on clippe le deuxième point. Aprés avoir monter pied gauche sur une petite prise, envoyer un pied droit haut et loin à droite et aller à une bonne inversée, la remonter vers la gauche pour clipper le troisième point. On repart légérement en ascendence à droite sur des bonnes prises mais là aussi il ne faut pas trop aller chercher la facilité au risque d'être effectivement loin du point. Je me rappelle qu'on s'était interdit d'aller chercher une grosse inversée assez haut et qu'on traversait en partant d'une bonne main droite, remonté de pied droit accroupi et carre externe et on allait poser le pied gauche loin et haut à gauche, transfert du poids dessus pour attraper deux petites arquées main gauche puis main droite là on est au repos bien calé sur les pieds on clippe le quatrième point.
 
Aprés le repos le commentaire est bon sauf qu'on arrive main gauche dans le trou coupant et le denier mouv' dur est un croisé décroisé sur bonnes inversées (avec effectivement un pied gauche fuyant qu'il ne faut pas éssayer de recaler une fois placé sous peine de zipper ) pour aller chercher trés loin une prise main gauche. Ce pas demande un peu d'allonge et peut être considéré comme morpho en tout cas plus dur pour les moins 1m75 (mais faisable en tenant un petit téton inverse ou une arquée juste au dessus afin de relancer sur la bonne prise main gauche puis remonter les pieds) etc...