Escalade en Haute-Savoie
 

De la Terre la Lune

Falaise : Le Biclop
Cotation : 8a
Intérêt : ***
Type : Conti
Longueur : 70 m
Dévers : 0 m
Equipement : Broches puis plaquettes
Points : 30
Réalisations :  1 ?

Équipeur : Gilbert Ogier (Les âmes soeurs) et Daniel Chauchefoin pour la suite

Première réalisation : Jean Rivière ?

Cette voie est une connexion entre plusieurs voies en une seule immense longueur : L1 de Les âmes soeurs puis L2 et L3 de Les âmes perdues puis la fin de Ballade mythique

L'avis d'un grimpeur : L'idée m'a trottée dans la tête depuis que Gilles a ouvert la voie des combinaisons de grandes longueurs. La cotation tient compte du tirage à gérer et des clippages sur près de 70 m d'escalade !

J'ai utilisé la technique de grimpe avec 2 cordes, décrite pour la voie Le voyage des 3 mondes. Il faut alors 2 cordes d'au moins 70 m que l'on raboute. J'ai grimpé jusqu'au relais au départ du 7b+ avec une corde que j'ai larguée à ce niveau. Si on veut utiliser une seule corde, elle devra faire au moins 140 m...

Le voyage se découpe en 4 escales :
Partie 1 : Les âmes soeurs (7a ,6 broches scellées)
La longueur la moins intéressante. Ça attaque d'entrée par un grand mouvement bloc pour prendre une verticale main gauche puis un trou en inversé pour se retablir. Parade conseillée.

Partie 2: L2 de Les âmes perdues (7a, 9 plaquettes)
Très belle longueur sur des gouttes d'eau qui n'est pas prêt de se polir. Ça broutte énormement les doigts et il faut se faire léger pour pas ne trop s'entamer la peau. On traverse à la fin par des pas d'équilibre pour rejoindre le relais. C'est le seul repos confort de la voie.

Partie 3: L3 de Les âmes perdues (7b+,8 plaquettes)
La plus belle longueur.
Le début en traversée est très joli pour accéder au pas avec le gros bac taillé où j'ai changé de main. De grands mouvs permettent d'atteindre le deuxième petit toit vers le septième point (repos).
On part alors à droite vers le 8a+

Partie 4: Fin de Ballade mythique (8a+ pour la totalité de la longueur, 7 plaquettes)
Quelques trous mènent à un croisé sur monodoigt. Deux prises taillées, la température commence à bien monter dans les bras puis quelques mouvements à droite vers le 7a. Puis on sort sur du rocher un peu moussu et on clippe enfin le relais !